eolienne a axe verticale

eolienne a axe verticale, eolienne domestique -

Comment installer une éolienne domestique ?

de lecture - mots

Peut-on réellement installer une éolienne domestique ?

La question est légitime car depuis quelques années, produire sa propre énergie, qui plus est, de l’énergie verte séduit de plus en plus de personne. Et ce, qu’ils soient en ville ou en campagne.

Dès lors, quelques questions se posent, comment fait-on justement lorsque l’on vit en ville ? Nous voyons bien qu’il est aisé de posséder une éolienne lorsque l’on dispose d’un jardin et de terrain vierge, mais si on habite un immeuble au cœur de Paris, peut-on avoir une éolienne ? Oui.

Nous allons voir que grâce à la science et à la miniaturisation des éoliennes, que l’on appelle désormais des éoliennes de toits, nous pouvons, même si l’on habite en ville, produire et consommer sa propre énergie, grâce au vent.

Ainsi, il n’est pas plus obligatoire d’habiter près d’une zone de développement éolien, ni d’un parc éolien pour pouvoir en installer une à soi. En effet, il suffit simplement de disposer d’un terrain propice au vent, de préférence fort, régulier et fréquents, ou d’un simple toit, d’une hauteur suffisante.

Posséder une éolienne dans le nord ou dans le sud de la France ?

Les deux ! Pourquoi s’en priver ? En effet, on insiste rarement dessus, mais la France possède le second plus grand gisement éolien d’Europe. Nous retrouvons ces gisements principalement dans le nord, l’ouest et le sud-est de la France. De plus, des aides régionales spécialement conçues pour vous aider à financer l’achat et l’installation d’une éolienne domestique est disponibles aux particuliers et aux entreprises. Ces aides sont également là pour vous aider à augmenter la rentabilité de votre installation.

Une éolienne peut-elle réellement réguler vos dépenses énergétiques ?

Si vos dépenses énergétiques vous préoccupent particulièrement et que vous souhaitez effectuer des économies tout en produisant une énergie verte, renouvelable qui vous servira pour votre chauffage, votre isolation et vos produits électriques, il vous faudra tout d’abord réaliser un bilan énergétique de votre habitation. Cela se fait de manière 100 % gratuite et sans engagement par des professionnels. Vous pourrez également trouver des simulations en ligne gratuites et instantanés sur les sites du gouvernement ou des entreprises produisant et installant des éoliennes domestiques.

L’énergie produite peut se stocker, ainsi, vous pourrez profiter de l’électricité verte, y compris les jours où le vent ne se lève pas. Plus encore, vous pourrez revendre le surplus d’énergie créé à des organismes agrées qui pourront revendre à leur tour l’énergie à des consommateurs lambda.

L’éolienne horizontale est sans doute le type d’éolienne la plus répandue de nos jours. La particularité de celle-ci est qu’elle capte le vent grâce à deux ou trois pales, formant une hélice qui tournent autour d’un mât placé horizontalement par rapport au sol. Il s’agit du type d’éolienne dont s’équipe de plus en plus de maisons, car son rendement est le plus important. Cependant, il faut faire attention, car ce type d’éolienne n’est pas très sensible aux vents faibles et met du temps à se déclencher, car elle s’adapte difficilement aux changements de direction du vent. Mais vous pourrez déclencher une marche manuellement pour palier à ce démarrage lent. De plus, le rendement élevé s’obtient par une puissance du rotor plus important, ainsi, ce type d’éolienne est connue pour être assez bruyante. Il est donc vivement conseillé de l’installer à distance du voisinage.

L’éolienne verticale est beaucoup moins connue du grand public. Cependant, elle a la capacité de capter les vents faibles comme très forts et de nécessiter beaucoup moins de place, contrairement à l’éolienne verticale. Ses pales forment un rotor et tournent autour d’un mât vertical. Il existe trois types de rotor : hélicoïdal, en H et cylindrique. L’éolienne verticale est beaucoup moins imposante que l’éolienne horizontale et elle est souvent installée en toiture, car elle est également très peu bruyante.

Combien de temps pour installer son éolienne domestique ?

En règle générale, l’installation d’une éolienne de maison prend seulement quelques jours.

Cependant, avant toute installation, le professionnel, qui sera très souvent un artisan devrai choisir un endroit optimal afin de monter votre éolienne. En effet, le choix de l’endroit est extrêmement important car l’éolienne de maison doit s’installer sur un terrain stable, sans risque de glissement de terrain ni d’inondation et dans l’axe principale du vent.

De plus, il faudra choisir un dimensionnement qui satisfait à vos besoins. Pour cela, le choix de l’éolienne, en concertation avec le professionnel et vos objectifs et attentes vis-à-vis de l’éolienne conditionneront ce choix.

Une fois cette étape de dimensionnement faites, vous pourrez enfin installer votre éolienne. Concernant la pose, cela se démarre par la mise en place d’un socle en béton sur lequel sera posée l’éolienne. Ensuite, l’éolienne sera assemblée directement sur le sol, puis levée à l’aide d’un vérin hydraulique. Enfin, la dernière étape constituera à poser l’ondulateur et à effectuer le raccordement au réseau, lié à un compteur pour mesurer la quantité d’électricité consommée ou revendue au réseau si vous décidez de revendre votre énergie ou son surplus.

Quelles sont les démarches à effectuer afin de revendre l’électricité au réseau ?

Afin de revendre votre électricité au réseau, il faut tout d’abord effectuer certaines démarches administratives obligatoires. Cependant, de plus en plus de prestataires proposent aux clients de bénéficier d’un service complet qui prend en charge toutes ces démarches administratives afin de vous faciliter l’installation. De plus, il faut garder à l’esprit que le prix de vente de l’électricité reste intérieur au prix auquel nous l’achetons. Nous vous conseillons donc vivement de consommer directement votre électricité et de ne revendre que le surplus produit par votre éolienne domestique.

Ainsi, en se basant sur ce tarif de rachat et une production annuelle de 12.000 kWh, l’installation génère en 15 ans 14.760 € de revenus éoliens, soit à peine 34 % de l’investissement global.

Ainsi, les revenus permis par l’éolienne domestique remboursent à peine le tiers de l’investissement de départ. Par ailleurs, notre calcul illustre le cas d’une revente totale de l’électricité à EDF, nous n’avons pas déduit la part d’électricité consommée par le ménage, la rentabilité serait encore moins importante.


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.