eolienne verticale autoconstruction

eolienne verticale autoconstruction -

Comment raccorder efficacement son éolienne au réseau ?

de lecture - mots

Si vous souhaitez revendre le surplus de l’énergie produite par votre éolienne domestique ou tout simplement vendre toute l’énergie produite par votre éolienne, il vous faudra avoir un raccordement parfait de votre éolienne à votre réseau.

Il s’agit là d’une question très importante à se poser avant même d’acheter son éolienne.

En effet, si vous souhaitez réaliser des économies à partir des énergies renouvelables pour votre chauffage ou votre isolation et plus précisément grâce à l’énergie produite par une éolienne de jardin, il faudra tout d’abord réaliser un bilan énergétique de votre habitation. Ces bilans peuvent être réalisés gratuitement par des simulateurs en ligne disponibles sur les sites du gouvernement ou des entreprises fabricants et installant des éoliennes ou vous pouvez également solliciter un professionnel qui effectuera un devis gratuit et sans engagement.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Seules les éoliennes implantées en Zone de développement éolien, appelées zone ZDE et se conformant à certaines conditions précises peuvent revendre leur surplus de production à des fournisseurs agrées. Ainsi, l’énergie produite peut se stocker, ainsi, vous pourrez profiter de l’électricité verte, y compris les jours où le vent ne se lève pas. Plus encore, vous pourrez revendre le surplus d’énergie créé à des organismes agrées qui pourront revendre à leur tour l’énergie à des consommateurs lambda. A l’origine, l’entreprise EDF avait une obligation de rachat du surplus de la production électrique des éoliennes en France. Mais depuis 2007, cette obligation est limitée aux éoliennes construites en ZDE et ayant reçu un certificat de la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE).

Enfin, vous devez réaliser les démarches auprès de votre fournisseur d’électricité pour signer un contrat de rachat du surplus d’électricité, car eux seuls sont certifiés et autoriser à réaliser ce type de contrat. Ces démarches prennent au minimum 4 mois. Le prix du raccordement au réseau est compris entre 1.000 et 3.000 € selon la zone.

Existe-t-il des aides pour réduire ma facture ?

En effet, depuis le 1er janvier 2020, le Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) est remplacé. Désormais, il est désormais connu comme étant un nouveau Crédit d'Impôt fixe pour les ménages aux revenus intermédiaires et les plus élevés. Ainsi, le CITE à 30 % disparaît pour laisser place à un nouveau CITE fixe.

Si vous vous situez dans les ménages aux revenus intermédiaires et élevés, vous pourrez donc bénéficier de cet aide. Voyons maintenant quelles sont les démarches à effectuer afin d’obtenir cette aide.

La déclaration de revenus
La spécificité du Crédit d’impôt est qu’il s’agit de la seule aide que vous pouvez toucher en effectuant les démarches après la réalisation des travaux. Ainsi, si vous vous lancez tête baissée dans les travaux, mais que vous réalisé, pendant ou après l’installation que le coût revient trop cher ou que vous apprenez l’existence de cet aide après avoir terminé vos travaux, vous pourrez tout de même en bénéficier. En effet, pour être éligible aux autres aides, comme les aides de l’ANAH, ou la Prime Effy, etc. Il faut faire votre demande avant d’avoir signé un devis.

Prenons un exemple concret. Si vous avez fait vos travaux en 2019, alors vous devrez les déclarer en 2020 dans votre déclaration de revenus 2019, comme pour tous autres travaux réalisés. La période de déclaration se déroule entre les mois d’avril et de mai 2020. Ainsi, vous pourrez toucher les aides en 2020 pour des travaux réalisés en 2019.

Quels sont les justificatifs à joindre au dossier ?
Il n’est pas obligatoire ni même utile de joindre les factures et les devis de vos travaux et de la main d’œuvre à votre déclaration. En effet, il suffit tout simplement de les conserver chez vous en bon état. Vous devrez les conserver, car il se peut que l’administration fiscale vous demande des justificatifs afin de vérifier les déclarations des montants. Si cela arrive, vous serez alors en mesure les présenter.
Voici ce qui doit figurer sur votre facture. La date de la visite préalable du professionnel, les fournitures de matériels dont la TVA, les caractéristiques techniques des équipements installés, la surface d'isolants ou de capteurs posés dans le cas de travaux d'isolation ou d'installation solaire, et la mention du signe de qualité RGE du matériel et du professionnel.

Quels sont les différents types de réseaux existants ?

Ainsi, vous pouvez donc vendre ou revendre votre électricité produite ou son surplus si vous réussissez à couvrir toute votre consommation domestique. En réalité, vous réinjectez ce surplus directement dans le réseau électrique existant. Mais vous pouvez également utiliser cette électricité pour votre propre consommation. Dans ce cas, pour raccorder votre éolienne à votre domicile, vous avez le choix entre trois types de réseaux.

Le réseau parallèle 

Ici, vous utilisez à la fois le réseau électrique classique et l’électricité produite par votre éolienne domestique. Certaines de vos prises seront donc alimentées par l’éolienne domestique et les autres par le réseau classique.

Réseau temporaire 

Votre consommation électrique est alternativement couverte par l’éolienne domestique et par le réseau classique. Un boîtier de dérivation bascule sur l’éolienne quand les batteries sont chargées et passe sur le réseau quand les batteries sont vides.

Réseau autonome

Dans ce cas, la totalité de votre consommation est couverte par l’éolienne domestique.

Quel est le rapport coût / gain d’une éolienne domestique ?
Les modèles les plus petits avoisinent les quelques centaines à 2.000 watts et coûtent à l'achat de 500 à 2.000 € TTC. À ce prix, il faut ajouter des frais de raccordement qui peuvent doubler, voire tripler le montant initial. Au final, il faut environ calculer un coût total de 25.000 € afin d’avoir une éolienne, ainsi que son installation complète. Le prix est élevé, mais cela vous garantit une éolienne de très bonne qualité et donc durable. Elle sera également capable de produire entre 4 et 5 kWh. La durée moyenne d'amortissement est d’environ 15 à 20 ans. De plus, le prix de rachat par le réseau varie selon les contrats établis de 0,028 à 0,082 €/kWh sur 15 ans.

 


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.