kit eolienne domestique

kit eolienne domestique -

Est-il plus saint de préférer un système solaire ou un système éolien ?

de lecture - mots

 

Choisir d’installer une éolienne domestique sur son terrain, très souvent sur son jardin est tout d’abord un choix motivé par la sauvegarde de l’environnement. Il est vrai que produire une énergie verte est très séduisant. Avec une éolienne, nous nous assurons de contrôler encore plus l’impact que nous avons et l’emprunte carbone que nous laissons sur Terre. 

Mais deux énergies renouvelables, souvent complémentaires, peuvent s’opposer. En effet, d'un point de vue environnemental, devons-nous préférer un système solaire combiné, appelé SSC ou un système éolien pour la production et la consommation de l’énergie verte ?

Quelles sont les différences entre ces deux systèmes ?

Le SSC et le système éolien sont deux systèmes bien différents qui se servent de deux énergies renouvelables : le soleil et le vent, solaire et éolien. Voyons les avantages et les inconvénients de chacun de ces deux systèmes.

L’éolienne domestique est une solution évidente pour produire de l’électricité de manière responsable. Cependant, il ne s’agit pas d’un mode de production rentable pour tout le monde. En effet, le prix d’une éolienne domestique, qui est plus petite que celle dont on a l’habitude de parler est encore très haut. Il faut compter entre 10.000 et 90.000 €, installation comprise. Les revenus générés par la revente de l’électricité produite, n’excédant pas 1.000 € par an, ils ne permettent pas d’amortir l’investissement assez rapidement.

Quel est le rendement possible d’une éolienne domestique ?


La capacité de production d'une éolienne domestique sera toujours exprimée en kilowattheure (kWh). Comme nous l’avons déjà évoqué, le rendement d’une éolienne est soumis à plusieurs facteurs. Parmi les plus importants, nous pouvons noter que la dimension des pales, la hauteur du mât, la configuration du terrain, ainsi que la puissance nominale sont les principaux éléments qui vont influencer votre production d’énergie. Mais, bonne nouvelle, comme vous l’avez vu, la plupart de ces facteurs dépendent des caractéristiques propres de l’éolienne. Ainsi, vous pourriez palier à ces problèmes lors du choix de l’installation. Nous pouvons également remarquer que l’éolienne domestique a besoin d'une vitesse de vent minimale pour fonctionner. Il est estimé qu’à partir de 3,5 m/s, l’éolienne peut produire de l’énergie. Nous prenons donc la mesure de 3,5 m/s comme vitesse minimale. Enfin, l’éolienne est configurée pour donner le maximum de sa puissance dans une plage de vent donnée. On peut par exemple dire que de 10 à 15, voire 17 m/s, nous nous trouvons dans la plage de puissance maximum. Après cette plage, l’éolienne se décroche de façon rapide. En effet, si le vent dépasse 25 m/s, soit 90 km/h, elle s'arrête automatiquement afin de se protéger des risques de détérioration des pales ou d’éventuels problèmes de surtension ou de surproduction qui pourrait entraîner une surchauffe du rotor et provoquer un incendie.

Devons-nous choisir un axe horizontal ou un axe vertical ?


Vous devez vous en douter, installer une éolienne domestique dans son jardin ou l’un de ses terrains est rigoureusement réglementée. Ainsi, nous pouvons citer l’article R 421-2 c du Code de l'Urbanisme qui régule l’implantation d’éolienne dans un sol de jardin ou sur un toit car l’éolienne impact visuellement le paysage urbain et certains modèles, pour les plus grosses capacités de production, nous devons remarquer certaines nuisances sonores.

Ainsi, nous pouvons distinguer deux types d’éolienne, les horizontales et les verticales. Les éoliennes classiques, qui sont horizontales se composent de 3 à 6 pales montées en hélice. Elles sont généralement plus performantes que les verticales, mais doivent se retrouver en face de la force du vent régulier et sur un site subissant peu de turbulences. Ainsi, les régions où les glissements de terrains sont fréquents ou que l’activité sismique et technique est importante sont à éviter. 
Les éoliennes verticales, quant à elle ont le défaut de souffrir d'un déficit de productivité à puissance égale. Cependant, elles peuvent fonctionner lorsque les vents sont faibles ou forts et quelle que soit la direction de ces vents, ce qui est particulièrement pratique. De plus, elles sont généralement les plus esthétiques, ainsi que les moins bruyantes à l’usage. Elles sont donc idéales pour l’installation sur un terrain privé avec voisinage.

Calcul de la puissance et du rendement
Le nombre de kWh récupérée par la batterie de stockage de l’éolienne varie fortement d'une heure à l'autre suivant la présence ou non de vent, ainsi que de sa force. C’est pour cela que toutes les valeurs qui sont données se situent sur les plus grandes échelles de temps, c’est-à-dire en mois et en année. La capacité de récupération d’énergie dépend aussi bien évidemment de la puissance de l'éolienne installée. Et cette puissance de l’éolienne dépend elle de la surface de vos pâles « S ». En utilisant la limite de Betz, nous pouvons estimer que la puissance dégagée pour un vent de 3 m/s se calcule de la manière suivante : puissance éolienne = (16/27) *1,2* S * rendement de l’éolienne.

Les éoliennes sont-elles 100 % bio ?
Dernier point à évoquer, mais non des moindres, la durée de vie et le taux de recyclage des matériaux utilisés pour construire et installer une éolienne.
La durée de vie d’une éolienne est d’environ 20 ans, ce qui signifie qu’après cette période, il faut remplacer des pièces ou l’éolienne entière. Il faut noter que les modèles récents d’éolienne comportent moins de pièces mécaniques qu’avant il y a donc moins de frottement et moins d’usures. Enfin, les modèles les plus petits avoisinent les quelques centaines à 2.000 watts et coûtent à l'achat de 500 à 2.000 € TTC. À ce prix, il faut ajouter des frais de raccordement qui peuvent doubler, voire tripler le montant initial. Au final, il faut environ calculer un coût total de 25.000 € afin d’avoir une éolienne, ainsi que son installation complète. Le prix est élevé, mais cela vous garantit une éolienne de très bonne qualité et donc durable. 

En France, par exemple, le système solaire combiné peut vous permettre de réaliser jusqu'à 80 % d’économies sur vos factures chauffage selon la localisation de votre habitation. Pour l'installation d'un système solaire combiné, il faudra compter entre 14.000 € et 18.000 €.

On peut donc en déduire que d’un point de vue environnemental, le SSC et le système éolien sont tous deux propres. En revanche, si vous êtes un particulier, le SSC présente un rendement largement meilleur ainsi qu’un coût d’achat inférieur.

À noter que si vous vous positionnez en tant que professionnel, il peut être intéressant de se tenir au courant du marché éolien. Pensez à faire un audit pour avoir un devis des coûts et des bénéfices d’une telle installation.

 


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.