Support 7j/7j - 24h/24h

📞 02 44 84 20 10  ✉️ contact.innovatik@gmail.com

Livraison Gratuite ! 

Quelle est la rentabilité d’une éolienne verticale et horizontale ?

Publié par Ludovic Maire le

Quelle est la rentabilité d’une éolienne verticale et horizontale ?

Posséder une petite éolienne, également appelée éolienne domestique est le rêve de beaucoup de particuliers. Cela est désormais accessible grâce aux technologies permettant de réduire considérablement la taille des machines et leur coût. Mais parmi tous les types d’éoliennes, laquelle devons-nous choisir ? Quelle est la rentabilité des éoliennes verticales et horizontales ? Nous allons voir cela.

Les éoliennes domestiques utilisent la force du vent pour convertir cette énergie mécanique en énergie électrique consommable. On peut installer une éolienne sur un site isolé ou en raccordement à un réseau électrique. Ainsi, les particuliers possédant une éolienne peuvent utiliser l’électricité produite pour leur propre consommation ou revendre directement l’énergie produite ou le surplus à des distributeurs d’énergie agréés comme EDF. Néanmoins, nous pouvons nous poser quelques questions quant à ce nouveau mode de consommation. 

En effet, même si la promesse de produire de l’énergie verte et de se faire de l’argent avec fait rêver, qu’en est-il de la réalité ? Les revenus générés par les éoliennes de maison peuvent-ils réellement couvrir l’investissement mis au départ pour l’achat et l’installation de celle-ci ? C’est ici que le rêve peut tourner au cauchemar.

Une solution propre et verte pour les particuliers
L’éolienne domestique possède plusieurs noms. Éolienne privée, mini-éolienne, éolienne de maison, etc. Même toutes fonctionnent de la même manière. En réalité, nous pouvons faire un parallèle avec les moulins à vent que l’on peut croiser un peu partout sur le territoire national. La taille de ces éoliennes est plus petite que celles que l’on trouve dans les parcs d’éoliennes dédiés et la capacité de puissance est adaptée à la consommation des particuliers. Ainsi, les éoliennes privées peuvent produire 100 W à 20 kW d’électricité et leurs mâts mesurent jusqu’à 35 m.
Afin d’optimiser la capacité de son éolienne et de s’assurer une sécurité maximale, il est impératif de se questionner sur la qualité du site d’installation, qui peut être votre jardin privé ou un terrain quelconque vous appartenant. Il faut également s’assurer de la faisabilité du projet. Ainsi, il est important de réaliser une analyse du vent pour estimer la production de la future éolienne, car certaines régions de France possèdent plus de vent que les autres. En effet, la production d’électricité d’une éolienne dépend de la force et de la régularité du vent. Pour finir, il est également important d’obtenir d’un permis de construire via un organisme agréé et d’un accord du voisinage avant d’installer ce type d’appareil dans son jardin ou sur son toit, car certains types d’éoliennes font du bruit et peuvent causer des nuisances sonores. De plus, le mât pouvant atteindre 35 m et les pales tournantes, il ne faut pas que l’ombre de l’éolienne cache le jardin de vos voisins. 

Dès lors que tous les règlements administratifs sont faits, vous pourrez enfin acheter votre éolienne. Il existe actuellement 2 grands types de modèles, les éoliennes verticales et les éoliennes horizontales. Voyons les différentes caractéristiques de celles-ci.

L’éolienne horizontale est sans doute le type d’éolienne la plus répandue de nos jours. La particularité de celle-ci est qu’elle capte le vent grâce à deux ou trois pales, formant une hélice qui tournent autour d’un mât placé horizontalement par rapport au sol. Il s’agit du type d’éolienne dont s’équipe de plus en plus de maisons, car son rendement est le plus important. Cependant, il faut faire attention, car ce type d’éolienne n’est pas très sensible aux vents faibles et met du temps à se déclencher, car elle s’adapte difficilement aux changements de direction du vent. Mais vous pourrez déclencher une marche manuellement pour palier à ce démarrage lent. De plus, le rendement élevé s’obtient par une puissance du rotor plus important, ainsi, ce type d’éolienne est connue pour être assez bruyante. Il est donc vivement conseillé de l’installer à distance du voisinage.

L’éolienne verticale est beaucoup moins connue du grand public. Cependant, elle a la capacité de capter les vents faibles comme très forts et de nécessiter beaucoup moins de place, contrairement à l’éolienne verticale. Ses pales forment un rotor et tournent autour d’un mât vertical. Il existe trois types de rotor : hélicoïdal, en H et cylindrique. L’éolienne verticale est beaucoup moins imposante que l’éolienne horizontale et elle est souvent installée en toiture, car elle est également très peu bruyante.

Quelle rentabilité peut-on espérer avec une éolienne domestique ?
Les prix d’une éolienne domestique dépendent de nombreux facteurs. On peut citer ses caractéristiques techniques, sa puissance, l’importance des travaux d’installation, les coûts du terrain s’il est à niveler, etc. Ainsi, le coût d’une éolienne oscille entre 10.000 et 90.000 €, installation comprise, selon le modèle. Il s’agit donc d’un investissement conséquent. La plupart des particuliers équipés en éoliennes domestiques revendent le surplus d’électricité non consommé à EDF. Cela leur permet d’amortir un petit peu leur achat. Mais la véritable question est de savoir si cet investissement est réellement rentable.

Afin d’évaluer la rentabilité des éoliennes domestiques, prenons un exemple concret d’une installation située à Marseille, qui est une zone idéale, car le vent qui souffle très souvent avec vigueur. On estime que la production d’électricité est de 12.000 kWh par an et le coût d’achat de l’éolienne ainsi que de son installation dans cette région est estimé à 35.000 € en tout pour un particulier. A cela, il faut ajouter des frais supplémentaires, comme que le prix du raccordement qui s’élève à 2.000 € en moyenne, le changement d’onduleur à hauteur de 1.500 € et les frais d’entretien pour lesquels il faut prévoir environ 300 € par an. Ainsi, sur 15 ans d’utilisation, le coût sera de 4.500 €. Ainsi, si on calcul la somme de l’investissement du départ et les frais annexes, la facture s’élève à présent à 43.000 € pour une éolienne domestique.
Maintenant, il faut également tenir compte du tarif de rachat de l’électricité éolienne qui s’élève actuellement à 0,082 €/kWh et de la durée de 15 ans du contrat de rachat avec le fournisseur d’électricité. 

Ainsi, en se basant sur ce tarif de rachat et une production annuelle de 12.000 kWh, l’installation génère en 15 ans 14.760 € de revenus éoliens, soit à peine 34 % de l’investissement global.

Ainsi, les revenus permis par l’éolienne domestique remboursent à peine le tiers de l’investissement de départ. Par ailleurs, notre calcul illustre le cas d’une revente totale de l’électricité à EDF, nous n’avons pas déduit la part d’électricité consommée par le ménage, la rentabilité serait encore moins importante.


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →