Quelles sont les obligations liées à l’installation d’une éolienne domestique ?

Quelles sont les obligations liées à l’installation d’une éolienne domestique ?

de lecture - mots

 

L’installation d’une éolienne domestique s’avère être un gros investissement et le retour sur investissement est également incertain. Cependant, afin de vous soulager de quelques frais et de pouvoir obtenir un rendement plus rapide, vous pourriez bénéficier de certaines aides pour réduire le prix à l’achat de votre éolienne.
Avant de vous embarquer dans de longues et pénibles démarches administratives, remplies de dossiers à monter et de papier à remplir pour vos demandes d’aides, il faut vous assurer que vous y êtes bien éligible.

Pour cela, il existe de nombreux simulateur que l’on peut trouver en ligne. Dans ces simulateurs, vous aurez à répondre à une série de questions vous concernant et concernant vos finances. Au terme de ces questions, vous serez si vous êtes éligible ou non à une aide d’Etat.

Voyons désormais une de ces aides, le crédit d’impôt 2020.

En effet, depuis le 1er janvier 2020, le Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) est remplacé. Désormais, il est désormais connu comme étant un nouveau Crédit d'Impôt fixe pour les ménages aux revenus intermédiaires et les plus élevés. Ainsi, le CITE à 30 % disparaît pour laisser place à un nouveau CITE fixe.

Si vous vous situez dans les ménages aux revenus intermédiaires et élevés, vous pourrez donc bénéficier de cet aide. Voyons maintenant quelles sont les démarches à effectuer afin d’obtenir cette aide.

L’éolienne horizontale est sans doute le type d’éolienne la plus répandue de nos jours. La particularité de celle-ci est qu’elle capte le vent grâce à deux ou trois pales, formant une hélice qui tournent autour d’un mât placé horizontalement par rapport au sol. Il s’agit du type d’éolienne dont s’équipe de plus en plus de maisons, car son rendement est le plus important. Cependant, il faut faire attention, car ce type d’éolienne n’est pas très sensible aux vents faibles et met du temps à se déclencher, car elle s’adapte difficilement aux changements de direction du vent. Mais vous pourrez déclencher une marche manuellement pour palier à ce démarrage lent. De plus, le rendement élevé s’obtient par une puissance du rotor plus important, ainsi, ce type d’éolienne est connue pour être assez bruyante. Il est donc vivement conseillé de l’installer à distance du voisinage.

L’éolienne verticale est beaucoup moins connue du grand public. Cependant, elle a la capacité de capter les vents faibles comme très forts et de nécessiter beaucoup moins de place, contrairement à l’éolienne verticale. Ses pales forment un rotor et tournent autour d’un mât vertical. Il existe trois types de rotor : hélicoïdal, en H et cylindrique. L’éolienne verticale est beaucoup moins imposante que l’éolienne horizontale et elle est souvent installée en toiture, car elle est également très peu bruyante.

De plus, si vous souhaitez réaliser des économies à partir des énergies renouvelables pour votre chauffage ou votre isolation et plus précisément grâce à l’énergie produite par une éolienne de jardin, il faudra tout d’abord réaliser un bilan énergétique de votre habitation. Ces bilans peuvent être réalisés gratuitement par des simulateurs en ligne disponibles sur les sites du gouvernement ou des entreprises fabricants et installant des éoliennes ou vous pouvez également solliciter un professionnel qui effectuera un devis gratuit et sans engagement.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Seules les éoliennes implantées en Zone de développement éolien, appelées zone ZDE et se conformant à certaines conditions précises peuvent revendre leur surplus de production à des fournisseurs agrées. Ainsi, l’énergie produite peut se stocker, ainsi, vous pourrez profiter de l’électricité verte, y compris les jours où le vent ne se lève pas. Plus encore, vous pourrez revendre le surplus d’énergie créé à des organismes agrées qui pourront revendre à leur tour l’énergie à des consommateurs lambda. A l’origine, l’entreprise EDF avait une obligation de rachat du surplus de la production électrique des éoliennes en France. Mais depuis 2007, cette obligation est limitée aux éoliennes construites en ZDE et ayant reçu un certificat de la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE).

Enfin, vous devez réaliser les démarches auprès de votre fournisseur d’électricité pour signer un contrat de rachat du surplus d’électricité, car eux seuls sont certifiés et autoriser à réaliser ce type de contrat. Ces démarches prennent au minimum 4 mois. Le prix du raccordement au réseau est compris entre 1.000 et 3.000 € selon la zone.

Pourquoi faut-il entretenir son éolienne de maison ?

La durée de vie moyenne d’une éolienne est comprise entre 10 et 20 ans. Cependant, avec un très bon entretien, vous pourrez évidemment jouer sur sa longévité. Il est bon à noter qu’une éolienne domestique ne demande pas beaucoup d’entretien puisque ses différents éléments sont faits pour résister aux caprices du temps. En effet, l’éolienne est continuellement exposée au vent et doit donc résister aux vents forts et à la pluie. Elles doivent même résister, dans certaines régions, aux ouragans. Néanmoins, vous devrez toujours effectuer une vérification de routine et un nettoyage nécessaire et complet réalisé par un professionnel. Cela est obligatoire et doit se réaliser au minimum une fois par an. Ces précautions sont indispensables pour une utilisation sûre et efficace de votre éolienne de jardin.

Toujours garder une vigilance

Même si l’entretien de votre éolienne ne vous demande pas beaucoup d’effort, il faut tout de même garder l’œil ouvert. En effet, si vous remarquez le moindre signe de faiblesse comme un bruit suspect ou une fissure, cela doit tout de suite vous alarmer et vous inciter à faire une vérification minutieuse. Tout d’abord par vos propres moyens, en observant votre éolienne, puis en appelant un professionnel, soit un particulier, soit le fabricant ou l’artisan qui a installé votre éolienne. Vous devrez le faire déplacer afin d’établir une vérification complète et minutieuse de votre éolienne. En effet, un élément défaillant pourrait entraîner des problèmes en cascade sur d’autres parties de votre éolienne domestique et un problème minime pourrait se transformer en une panne totale et complète de votre éolienne, voire une défaillance qui pourrait provoquer un court-circuit ou un incendie. Enfin, après une tempête ou un ouragan, il faudra également effectuer une vérification complète et minutieuse indispensable afin de s’assurer que l’éolienne domestique n’a pas subi de dommages. Au moindre défaut, vous devez au plus vite réaliser des réparations et des changements de pièces auprès d’un artisan ou du fabricant de votre éolienne de jardin.


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.