Support 7j/7j - 24h/24h

📞 02 44 84 20 10  ✉️ contact.innovatik@gmail.com

Livraison Gratuite ! 

Sommes-nous gagnant à installer une éolienne chez soi ?

Publié par Ludovic Maire le

Avoir une éolienne domestique, dans son jardin fait rêver beaucoup de personne. En effet, il s’agit d’une alternative parfaite afin de produire sa propre énergie, de ne pas dépendre des entreprises établies et surtout, de s’assurer une consommation d’énergie verte et donc parfaitement en adéquation avec les problématiques liées au climat que nous avons à faire face de nos jours. 

En plus d’être une énergie verte, il s’agit également d’une énergie gratuite, car l’éolienne convertit l’énergie du vent pour la plupart des machines ou de l’eau pour certaines plateformes offshore en énergie électrique. Vous l’aurez compris, la production se fera également selon les aléas du vent, qui dépend donc des saisons et des régions. 

L’énergie produite peut se stocker, ainsi, vous pourrez profiter de l’électricité verte, y compris les jours où le vent ne se lève pas. Plus encore, vous pourrez revendre le surplus d’énergie créé à des organismes agrées qui pourront revendre à leur tour l’énergie à des consommateurs lambda.

La question qui se pose donc est : est-il rentable de posséder une éolienne domestique ? Car cela prend de la place dans son jardin et c’est fortement dépendant du vent.

Les caractéristiques d’une éolienne de maison
Une éolienne domestique se situe généralement dans une tranche de puissances nominales comprises entre 0,1 et 36 kW. La machine est de composition assez simple et facilement compréhensible. En effet, elle se compose d'un rotor central, attaché à un axe horizontal ou vertical, enfin, elle est montée en haut d'un mât de hauteur variable selon les modèles. Pour les modèles domestiques, nous nous attarderons sur les modèles d’éoliennes verticales, qui sont les plus utilisées et les plus pratiques. Le rotor contient une génératrice dont le but est de transformer l'énergie mécanique provenant du vent en courant très basse tension, qui lui, est sous forme d’électricité consommable. Avant de devenir une énergie consommable, elle passe par un régulateur dont le but premier est de protéger l'installation des surcharges ou des décharges profondes. Ainsi, l’installation de l’éolienne vous assure une sécurité maximale et vous ne risquez pas de provoquer un incendie ni des tensions électriques. Ensuite, un onduleur est raccordé au régulateur afin de permettre d'obtenir un courant alternatif pouvant fonctionner avec tous les équipements domestiques qui ont une capacité de 230 V. De plus, cette électricité produite peut être dirigé vers des batteries de stockage pour alimenter des appareils TBT comme les luminaires, les systèmes d’alarme, les télévisions, etc. et vous pourrez en profiter quand bon vous semble grâce à ce stockage.

Ces rendements aléatoires sont-ils compatibles avec le mode de consommation actuel ?
La capacité de production d'une éolienne domestique sera toujours exprimée en kilowattheure (kWh). Comme nous l’avons déjà évoqué, le rendement d’une éolienne est soumis à plusieurs facteurs. Parmi les plus importants, nous pouvons noter que la dimension des pales, la hauteur du mât, la configuration du terrain, ainsi que la puissance nominale sont les principaux éléments qui vont influencer votre production d’énergie. Mais, bonne nouvelle, comme vous l’avez vu, la plupart de ces facteurs dépendent des caractéristiques propres de l’éolienne. Ainsi, vous pourriez palier à ces problèmes lors du choix de l’installation. Nous pouvons également remarquer que l’éolienne domestique a besoin d'une vitesse de vent minimale pour fonctionner. Il est estimé qu’à partir de 3,5 m/s, l’éolienne peut produire de l’énergie. Nous prenons donc la mesure de 3,5 m/s comme vitesse minimale. Enfin, l’éolienne est configurée pour donner le maximum de sa puissance dans une plage de vent donnée. On peut par exemple dire que de 10 à 15, voire 17 m/s, nous nous trouvons dans la plage de puissance maximum. Après cette plage, l’éolienne se décroche de façon rapide. En effet, si le vent dépasse 25 m/s, soit 90 km/h, elle s'arrête automatiquement afin de se protéger des risques de détérioration des pales ou d’éventuels problèmes de surtension ou de surproduction qui pourrait entraîner une surchauffe du rotor et provoquer un incendie.

Devons-nous choisir un axe horizontal ou un axe vertical ?
Vous devez vous en douter, installer une éolienne domestique dans son jardin ou l’un de ses terrains est rigoureusement réglementée. Ainsi, nous pouvons citer l’article R 421-2 c du Code de l'Urbanisme qui régule l’implantation d’éolienne dans un sol de jardin ou sur un toit car l’éolienne impact visuellement le paysage urbain et certains modèles, pour les plus grosses capacités de production, nous devons remarquer certaines nuisances sonores.

Ainsi, nous pouvons distinguer deux types d’éolienne, les horizontales et les verticales. Les éoliennes classiques, qui sont horizontales se composent de 3 à 6 pales montées en hélice. Elles sont généralement plus performantes que les verticales, mais doivent se retrouver en face de la force du vent régulier et sur un site subissant peu de turbulences. Ainsi, les régions où les glissements de terrains sont fréquents ou que l’activité sismique et technique est importante sont à éviter. 
Les éoliennes verticales, quant à elle ont le défaut de souffrir d'un déficit de productivité à puissance égale. Cependant, elles peuvent fonctionner lorsque les vents sont faibles ou forts et quelle que soit la direction de ces vents, ce qui est particulièrement pratique. De plus, elles sont généralement les plus esthétiques, ainsi que les moins bruyantes à l’usage. Elles sont donc idéales pour l’installation sur un terrain privé avec voisinage.

Quel est le rapport coût / gain d’une éolienne domestique ?
Les modèles les plus petits avoisinent les quelques centaines à 2.000 watts et coûtent à l'achat de 500 à 2.000 € TTC. À ce prix, il faut ajouter des frais de raccordement qui peuvent doubler, voire tripler le montant initial. Au final, il faut environ calculer un coût total de 25.000 € afin d’avoir une éolienne, ainsi que son installation complète. Le prix est élevé, mais cela vous garantit une éolienne de très bonne qualité et donc durable. Elle sera également capable de produire entre 4 et 5 kWh. La durée moyenne d'amortissement est d’environ 15 à 20 ans. De plus, le prix de rachat par le réseau varie selon les contrats établis de 0,028 à 0,082 €/kWh sur 15 ans.


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →